top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAbbé André-Noël Kamuleta

Editorial : Accueillir l’enfant de la crèche

Nous sommes entrés dans le cycle de l'Avent-Nativité-Épiphanie.


Trois mots indissociables dans notre vie chrétienne :

- Avent : une période de quatre semaines de préparation à Noël

- Nativité (Noël) : la naissance de Jésus de Nazareth à Bethléem, en Judée

- Épiphanie : la manifestation, apparition soudaine de Jésus au monde.


Cette préparation se remarque par les mouvements des adultes, des jeunes et les enfants dont les yeux scintillent devant les vitrines des grands magasins, les décorations, les jeux de lumière dans les rues et espaces publics, les sapins à la maison, les crèches de famille, les cadeaux. Les chrétiens à leur tour organisent des récollections, des retraites, le sacrement de réconciliation, marches et pèlerinages, etc... comme préparatifs à Noël. La nativité (Noël) est une fête de famille. On prend le temps de se retrouver et de passer des moments privilégiés avec sa famille et ses proches. Cette fête est une entité qui se forme entre des êtres qui partagent de longues heures, des causeries, des repas, des boissons, des danses et des cadeaux. Quant aux chrétiens, Noël, c’est Dieu qui vient demeurer chez nous, en nous. Dieu s'est dépouillé, se rendant semblable aux hommes. Il nous rejoint dans une vulnérabilité extrême sous la forme d'un enfant (enfant de la crèche). Nous sommes face au mystère central du christianisme : Le mystère extraordinaire d'un Dieu fait homme, de Dieu « corporisé », incarné ("Et Verbum caro factum est",Jn1,14). La définition précise de l'incarnation est fort simple ; il s'agit de L’Union permanente en raison de laquelle le Verbe de Dieu, sans cesser d'être Verbe, est en même temps homme parfait ». En Lui habite corporellement toute la Plénitude de la Divinité (Col2,9). "Il est Dieu, éternellement engendré de la substance du Père ; il est homme, né dans le temps de la substance de sa mère (Saint Athanase). A la crèche : Arrête-toi et adore! Viens à la crèche et tombe à genoux ! Es-tu pauvre comme un berger? Ou bien es-tu puissant comme un mage? Ne reste pas à l'extérieur. Entre dans la crèche et pénètre-y. Introduis-toi dans l'intimité et adore. Tombe à genoux et adore! Bergers et mages, venez adorer le SEIGNEUR JÉSUS petit enfant." Mgr. Renauld de Dinechin "


Joyeux Noël et belles fêtes de fin d’année.


Abbé André-Noël KAMULETA

235 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page