TRO BREIZH

L'église St Patern est l'une des sept étapes du célèbre tour de Bretagne.

Une chapelle y est dédiée : aucun pèlerin ne doit la manquer !

LE TRO BREIZH

En français "tour de Bretagne", il est un pèlerinage très ancien qui invite à visiter les fondateurs des  sept évêchés de la Bretagne historique : Paul-Aurélien à Saint-Pol-de-Léon, Tugdual à Tréguier, Brieuc à Saint-Brieuc, Malo à Saint-Malo, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes et Corentin à Quimper. Au Moyen-Age on parlait de pèlerinage des Sept Saints de Bretagne. C'est le terme qu'on retrouve dans les textes anciens, notamment au XIVe siècle dans le procès de canonisation de saint Yves.

Un vieux dicton breton assure que "pour entrer au Paradis, il faut avoir, durant sa vie, fait son Tro Breiz au moins une fois". Les anciens statuts du chapitre de la cathédrale de Rennes mettaient le pèlerinage des sept saints de Bretagne sur le même rang que les voyages de dévotion faits à Rome, Jérusalem ou Compostelle. L'étude des offrandes déposées dans le tronc des pèlerins dans l'église Saint Patern indique le passage, la seule année de 1374, de 30 à 35.000 pèlerins, chiffre qui équivaut au trentième de la population bretonne en incluant Rennes et Nantes.

UNE CHAPELLE DÉDIÉE

L'église St Patern est une étape du chemin. Elle abrite les reliques du saint fondateur du diocèse de Vannes, ainsi qu'une chapelle dédiée aux sept saints évêques pour les pèlerins du Tro Breizh.

Chapelle 7 saints.jpg
tro b.jpg

DES PÈLERINS CÉLÈBRES

Saint Yves a fait le Tro Breiz (actes du procès de canonisation).

Jean V, duc de Bretagne, l'aurait fait en 1419, accompagné du sire de Penhoët.

Anne de Bretagne accomplit un Tro Breiz en 1505, en remerciement de la guérison de son mari Louis XII.