Rechercher
  • Abbé Raphaël d'Anselme

Carême : se remettre en Vérité !

Un professeur d’histoire me rappelait que « la première victime d’une guerre est la vérité ». C’est en effet ce que l’on peut constater chaque jour sur notre pauvre terre.

Il n’est pas à prouver, que dans chaque conflit, les belligérants cherchent de toutes les manières, à maitriser l’information, à la manipuler pour induire les esprits dans leur sens.

Il est à constater que cette manière de faire est vieille comme le péché originel ! Le mauvais esprit qui a tenté Eve n’a pas fait autrement ; Pour pouvoir la tromper, lui, le père du mensonge, l’a emmenée sur son propre terrain, en tordant la vérité, afin d’arriver à ses fins. Eve n’a pas confronté les tentations du serpent aux lois du Seigneur et de ce fait est tombée dans le péché qui est devenu le péché originel.

Le souci est que, même si on connait par le catéchisme ce récit biblique, nous continuons à tomber dans le panneau du mauvais esprit par les péchés que l’on commet.

La Vérité est de dire le réel, c'est-à-dire ce qui est vraiment dans la création de Dieu. Le mensonge est de tromper en ne disant pas ce qui est, ou en cachant une raison importante voulue par Dieu. « Dieu a dit : “Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez.” Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » Gn3,3-5

Donc, pour sortir de ce cercle infernal, il est très important pendant ce carême qui s’ouvre à nous, de se remettre dans la lumière du Seigneur. Lui, qui a dit : « Je suis la Vérité », nous aidera à voir toute chose non pas avec nos propres yeux, blessés par nos passions et nos péchés, mais avec les yeux de Dieu lui-même.

L’effort de carême que je vous invite à vivre est : se remettre dans la lumière du Seigneur que l’enseignement constant de l’Église nous transmet, et que l’on retrouve dans le catéchisme. Cela est important, car ainsi, vous avez une référence claire et d’autorité qui vous évitera de vous tromper et de relativiser les vérités divines.

C’est essentiel aujourd’hui, car beaucoup voudrait imposer leurs visions des choses sur les Vérités Divines. Cela met notre foi à l’épreuve sur son contenu et sur sa pratique. Et c’est là qu’il nous faut être fidèle contre vents et marées, par une connaissance renouvelée de Vérité Divine qu’il faut approfondir et une pratique régulière de l’acte de foi, ce qui nous rendra toujours plus fort pour affronter les tempêtes.

Pour ne plus céder aux tentations, ne plus entrer dans le terrain trompeur du Malin, mettons à profit ce carême pour assoir notre foi dans le Seigneur par une vraie vie de prière et un vrai approfondissement du catéchisme (base de la théologie divine). Cela nous gardera dans le plan de Dieu, c'est-à-dire dans sa Divine Volonté.

Afin de traverser les adversités actuelles, renforçons notre foi et vivons-la à fond !


Abbé Raphaël d’Anselme, curé de saint Patern

53 vues0 commentaire