Rechercher
  • Abbé Raphaël d'Anselme

Éditorial : Le grand combat spirituel

Englués dans une vie confortable, détournés par mille et une informations, la société moderne a fait de nous des gens habitués, renfermés sur nous-même. Cela nous a fait oublier les grands enjeux de notre passage sur cette terre : notre Salut éternel.

L’esprit malin qui est à l’œuvre, a très bien réussi son jeu, en faisant croire que le bonheur est sur cette terre, et en faisant perdre la foi à de nombreux concitoyens.

C’est pourquoi il est très important de lire la Parole de Dieu pour rester éveillé, - mais la lisons-nous suffisamment souvent ? Aujourd’hui c’est saint Paul aux Éphésiens qui nous avertit : « Mes frères : Fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa vertu toute-puissante. Revêtez-vous de l’armure de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les embûches du diable. Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à lutter, mais contre les principautés et les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice des régions célestes. C’est pourquoi, recevez l’armure de Dieu, afin de pouvoir résister dans le jour mauvais, et rester debout après avoir tout supporté. Tenez ferme, ayant vos reins ceints de la vérité, revêtus de la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de zèle pour l’Évangile de la paix, prenant par-dessus tout le bouclier de la foi, au moyen duquel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin. Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. (Éphésiens 6, 10-17)

Vous avez constaté que les verbes de cette citation sont à l’impératif, Saint Paul sachant notre faiblesse et notre penchant naturel au confort, vient nous secouer pour nous garder en éveil dans cet immense combat que le Christ a commencé à Gethsémani et qui continue à travers nous. Si Jésus a dit « Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation », c’est que cette vigilance fait partie de ce grand combat spirituel contre les forces du mal.

Il est clair, que le grand combat qui se déroule sous nos yeux aujourd’hui, est d’abord un combat spirituel. La question : à qui est-ce que j’appartiens, à Dieu ou au monde ? Doit-nous rappeler le sens profond de notre existence.

Avons-nous vraiment cru la Sainte Vierge à Fatima qui nous demandait de prier la Rosaire contre le communisme et les erreurs du monde ? Un constat : notre prière est restée faible et l’emprise du monde sur les âmes est terrifiante.

Ressaisissons-nous, convertissons-nous, revenons au Seigneur de tout notre cœur ! La destinée de beaucoup d’âme dépend de notre zèle à servir le Seigneur. Souvenez-vous de ce que dit Marie à Fatima : « Priez, priez beaucoup et faîtes des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d'âmes vont en enfer parce qu'il n'y a personne qui se sacrifie, et prie pour elles ». Et une autre fois : « que l'on continue à réciter le chapelet tous les jours, en l'honneur de Notre-Dame du Rosaire, pour obtenir la paix dans le monde et la fin de la guerre, car Elle seule peut vous secourir. » Ces paroles ne sont-elles pas d’une actualité brûlante aujourd'hui ?

Entrons avec zèle dans ce mois de Novembre en offrant nos prières, épreuves et croix au Seigneur, pour les âmes du purgatoire qui souffrent, pour tous les manques d’amour qu’elles n’ont pas posé dans leur vie. Faisons leur cette charité, ce qui réparera également nos propre manques d’amour,et leur assurera le salut de leurs âmes.

90 vues0 commentaire