Rechercher
  • Abbé Antoine Renoult

Éditorial : et si nous faisions une retraite ?

L'année dernière, nous sommes nombreux à avoir apprécié la retraite paroissiale prêchée par le Père Joël Guibert. Beaucoup se souviennent encore : ce fut certainement un moment de grâce. Notre âme a pu se nourrir de nourriture spirituelle solide. Notre esprit a pu se détacher de l’agitation quotidienne l’espace de quelques heures. Nous avons pu nous reposer, simplement en s’asseyant dans une église dont on ne se lasse pas de la beauté, tout en s’abreuvant de la Parole de Dieu commentée et reliée à toutes sortes de citations d’auteurs spirituels, toutes aussi fortes et judicieusement choisies les unes que les autres.


Devant de tels bienfaits, nous avons décidé de renouveler l’expérience. Nouvelle retraite, nouvel intervenant. L’abbé Xavier Lefebvre a accepté l’invitation. Curé actuel de la paroisse Saint Augustin à Paris, il prêche régulièrement des retraites en foyers de charité. Sa formation de philosophe l’a conduit à étudier plus particulièrement les courants de pensée qui imprègnent notre société, comme le relativisme ou les différentes idéologies athées. Il se rendra à Rome dans quelques mois pour la canonisation du français Charles de Foucauld, dont la conversion fulgurante a eu lieu en 1886 dans cette même église du 8e arrondissement. En attendant, une de ses préoccupations pastorales rejoint la nôtre : comment être de meilleurs disciples-missionnaires dans notre paroisse ?


En effet, faut-il rappeler que le grand objectif pastoral de notre paroisse, cette année, est la mission ? Le Christ appelle ses disciples à témoigner, à répandre la foi en tout lieu et en tout temps. La moisson est abondante, c’est le minimum que l’on puisse dire. L’Esprit-Saint crie : « j’embauche ! ». Il y a urgence — non aux résultats, cela dépend uniquement de Dieu — mais à se donner les moyens d’être des apôtres, des envoyés du divin maître, qui viendra bientôt demander des comptes à ses serviteurs. Déjà, la joie de se lancer vers tant de personnes éloignées de l’Église nous fait sentir combien le bon Dieu est un cadeau sans prix à apporter à un monde qui n’a plus d’espérance. Mais encore faut-il en nourrir la ferveur, et la densité spirituelle. Être apôtre, cela ne s’improvise pas. Mieux encore, cela advient au terme d’un long compagnonnage intérieur avec le bon pasteur. C’est pourquoi une retraite — même brève — est éminemment bienvenue pour se donner les moyens d’être missionnaire.


Cette retraite nous est proposée au cœur du Carême, la veille du 3e dimanche. Elle aura lieu essentiellement le jour de la Saint Joseph, le samedi 19 mars. La veille au soir, une intervention sera spécialement dédiée aux jeunes de 15 à 25 ans environ, avec débat et dîner partagé entre eux. Ensuite, le samedi fera place à quatre conférences de 9h à 17h, ponctuées de prière, de pauses, et de temps pour se restaurer. Cerise sur le gâteau, une garderie (sur inscription) au presbytère permettra aux parents d’assister à toute la journée de retraite. Enfin, l’abbé Lefebvre prêchera aux messes dominicales célébrées à l’église.


Vous l’aurez compris, cette retraite est une véritable chance : l’occasion d’une halte dans une vie trépidante, un temps fort de vie spirituelle en Carême, et l’occasion d’une ferveur spirituelle pour un plus grand élan missionnaire. Elle est l’occasion aussi de nourrir notre intelligence, afin de mieux comprendre les enjeux idéologiques de notre époque, notamment à l’approche des élections présidentielles. Nous vous invitons nombreux, et espérons à nouveau y vivre un temps de grâce dans notre paroisse.


112 vues0 commentaire